LE MICROCREDIT DE RETOUR

Bonne nouvelle pour les populations. Les microcrédits ont été relancés au Bénin. Avec pour cette fois-ci, une nouvelle appellation « Microcrédit Alafia » et de nouveaux avantages. L’annonce a été faite ce mardi 27 octobre 2020 par la ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé à l’occasion d’une cérémonie à Savè.

Selon la ministre, rapportée par le point focal communication de son ministère, la nouvelle appelation fait allusion au « Microcrédit » comme symbole incontournable de l’autonomisation des couches démunies et « Alafia » comme symbole de prospérité. Elle ajoute que les nouvelles conditions d’octroi de crédits spécialement définies pour le bien-être des populations béninoises.

La ministre a expliqué que le nouveau mécanisme mis en place comporte de réelles innovations qui vont simplifier la vie aux béninoises et béninois, demandeurs de crédits et qui pourront le recevoir rapidement et directement dans leurs téléphones sans besoin de connexion internet.

Les Béninois qui en ont besoin pour mener des activités génératrices de revenus peuvent désormais faire les formalités (très souples) auprès des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) partenaires au FNM sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, la ministre a rappelé que le remboursement intégral des crédits précédemment reçus comme condition pour pouvoir bénéficier du nouveau produit.

Les avantages liés au microcrédit Alafia.

– Le crédit vous revient moins cher à un taux de 4% sur 6 mois contre 8,5%, l’année dernière (vous prêtez 50 mil contre 2 mil d’intérêt après 6 mois)

– La carte CARMES est supprimée (vous ne déboursez plus 5 mil pour cette carte avant de bénéficier du crédit)

– Les retraits de crédit se feront désormais dans les cabines des réseaux mobiles MTN et MOOV sur toute l’étendu territoire national (sans intermédiaire et sans frais de retrait)

– Le remboursement se fera à partir de vos téléphones portables à travers un simple code *810#

– La possibilité de demander un microcrédit, selon la taille de l’activité (30 à 50 mil FCFA).

– La possibilité de demander jusqu’à 100 mil FCFA après avoir bien remboursé le crédit de 50 mil

– Plus besoin de connexion Internet avant l’enrôlement des bénéficiaires

 

Tags: No tags

Les commentaires sont fermés.