Formation des CPS sur la microfinance et le Microcrédit Alafia – Etape de Bohicon

Ce mardi 18 mai 2021 se tient à Bohicon, une formation sur les questions relatives à la microfinance et plus spécifiquement aux fonctionnements et avantages du microcrédit Alafia

Sur financement du Fonds national de la microfinance (FNM), cette formation que conduit le Ministère des affaires sociales et de la microfinance (MASM) dure deux jours et regroupe plusieurs responsables (chefs) de Centre de promotion sociale (CPS).

Au cours de ces assises, ces participants qui sont en contact permanent avec les populations bénéficiaires, seront outillés sur : les techniques de demandes de crédit ; le mode de remboursement ; et surtout, les nombreux avantages que garantisse le recourt à un service financier pour monter un bon dossier de demande de prêt tout en respectant les clauses contractuelles.

À la clôture de cette formation, ces participants venus des départements du Sud et du centre du pays, seront en mesure de mieux sensibiliser et orienter les usagers de leurs services vers les Systemes Financiers Décentralisés (SFD). Ils deviendront par la même occasion, des ambassadeurs du microcrédit Alafia, un outil de lutte contre la pauvreté, conçu par le Gouvernement du Bénin au profit des couches vulnérables.

Il importe de rappeler qu’à l’ouverture des travaux, Abdou Rafiou BELLO, Directeur Général du Fonds National de la Microfinance (FNM) s’est réjoui de l’organisation de cet atelier de formation au cours duquel les participants auront les rudiments nécessaires pour sensibiliser les populations sur le Microcrédit Alafia.

Monsieur Pascal WELE IDRISSOU, Secrétaire Général du Ministère des affaires sociales et de la microfinance (MASM) dans son discours de lancement officiel des travaux, a indiqué que cette formation vise également à amener les agents des CPS à s’impliquer davantage dans la mise en œuvre de la politique de l’Etat en matière de microfinance. Il les a invités à suivre avec assiduité les différents modules qui seront déroulés afin de faire répercuter sur les autres agents qui n’ont pas eu l’occasion d’être là, les notions reçues.

Espace témoignage des bénéficiaires

Je remercie le Gouvernement et le Fonds National de la Microfinance pour la relance des microcrédits
Bénéficiaire
Témoignage
Avec le Microcrédit Alafia, c'est du crédit chap chap
Bénéficiaire
Témoignage

Formation des Chefs des Centres de Promotion Sociale

  • du 17 au 18 Juin 2021 à Kobourou City Hôtel de Parakou, pour les participants des collines et du nord.

Thématiques à développer

  • Concept de la microfinance et de la Finance Inclusive
  • Structuration du secteur de la microfinance, rôles des acteurs et instruments de promotion
  • Le cadre réglementaire et le mécanisme de supervision
  • Rôle du FNM dans le secteur et Présentation du Microcrédit Alafia
  • Rôle des CPS dans la promotion de la Microfinance

Tournée du MASM dans les CAPE et sensibilisation des groupements de femmes sur les avantages du microcrédit alafia

La Ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Véronique Mèwanou Tognifodé, accompagné du Directeur Général du Fonds National de la Microfinance Abdou Rafiou Bello et quelques cadres du Ministère sont en tournée dans plusieurs communes du pays.

Cette tournée d’inspection et de vérification des Centres d’accueil et de protection des enfants (CAPE) a été aussi mise à profit par la délégation, afin de visiter certains groupements féminins et surtout de sensibiliser les membres de ces groupements sur le Microcrédit Alafia et ses avantages.

Démarré depuis le Mercredi 10 Mars 2021, la première étape de cette tournée a été le département des collines où la ministre et sa délégation ont visité quatre Centre d’accueil et de protection des enfants dont celui de Dassa Zoumè, celui de Glazoué et deux de Savalou.

A chaque étape, la ministre a apprécié l’état physique des installations en vérifiant leurs conformités aux normes en vigueur.

Face aux femmes du groupement Toï à Glazoué, et Missogbé de Savalou, la Ministre s’est assurée de l’utilisation efficiente des matériels de travail que le Gouvernement leur a offerts gratuitement par le biais du Fonds d’Appui à la Solidarité Nationale (FASN). Mme Véronique Mèwanou Tognifodé a, à cette occasion, longuement insisté sur la nécessité de bien prendre soin desdits matériels qu’elles ont sollicités et obtenus gracieusement de la part du Gouvernement et qui leur permettront d’accroitre leurs productions. Elle a aussi pris note des doléances et rassuré les groupements de ce que les services techniques du Ministère seront instruits à cet effet.

Relativement microcrédit Alafia, l’autre objectif de cette tournée, Madame Véronique TOGNIFODE, a énuméré les récentes mesures prises par le Président Patrice Talon pour en faciliter l’accès des femmes. « Ces crédits, désormais faciles à obtenir, sans aucune garantie auprès des SFD, partenaires du Fonds National de la Microfinance, vont vous permettre d’acheter les matières premières que vous transformez. Je précise aussi que les personnes désireuses d’avoir le microcrédit Alafia n’ont pas besoin d’être dans un groupement féminin. C’est pour tout le monde. Mais dans des groupements, le microcrédit vous sera très utile », a dit, à chaque étape, la Ministre Véronique Mèwanou Tognifodé. Elle rappelle aussi aux femmes, la nécessité de bien rembourser les crédits, pour assurer leur pérennité. Enfin, elle leur a dit la détermination du Gouvernement à travailler davantage pour une autonomisation économique réelle de la femme, gage de son épanouissement.

Le Directeur Général du FNM, Monsieur Abdou Rafiou Bello, a pour sa part rassuré, les femmes que la somme de 10 milliards FCfa par an promis par le Chef de l’Etat pour le compte du Microcrédit Alafia est une réalité. « L’argent est déjà disponible dans nos comptes et auprès de nos partenaires. La balle est dans votre camps » a martelé le DG/FNM.

Le FNM outille les vendeuses de poissons de Sainte Cécile sur le Microcrédit Alafia

Le gouvernement du Bénin continue sereinement la mise en œuvre du Microcrédit Alafia. Dans ce cadre, il se tient ce mardi 2 mars 2021 à la place publique Sainte Cécile, dans le 6ème arrondissement de Cotonou, une rencontre avec des vendeuses de poissons dudit arrondissement. Il s’agit d’une rencontre de sensibilisation de ces potentielles bénéficiaires sur le Microcrédit Alafia. Sous la houlette de la Ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, cette rencontre est mise en œuvre par une équipe du Fonds National de la Microfinance (FNM). La rencontre vise spécifiquement à sensibiliser les vendeuses de poisson sur le Microcrédit Alafia, et de leur présenter officiellement les quatre (04) Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) partenaires du FNM, qui assurent la mise en œuvre dudit produit dans le département du Littoral à savoir : Le DEFI, AFRICA FINANCES, MSFP et ALIDE. A cet effet, l’équipe du FNM, à sa tête son Directeur Général Abdou Rafiou BELLO,  a rappelé aux femmes vendeuses de poissons de Cotonou, les différentes conditions à remplir par elles pour accéder au Microcrédit Alafia et aussi les avantages de ce programme. À son tour, la Ministre Véronique MEWANOU TOGNIFODE a rappelé ce qui a véritablement changé dans la mise en œuvre du Microcrédit Alafia, notamment la suppression des intermédiaires et des frais supplémentaires. Tout en insistant que le Microcrédit Alafia demeure « un instrument de lutte contre la pauvreté », elle n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’importance du remboursement et de la formation, de l’éducation financière qui est donné par les SFD afin de permettre aux bénéficiaires de pouvoir gérer convenablement les fonds qui leur sont octroyés et de pouvoir rembourser à temps pour la pérennisation du programme. Rappelons que la séance de ce jour, se tient après celle de Yénawa, qui a eu lieu il y a de cela quelques jours (le vendredi 19 Février 2021 dernier). Aussi importe-t-il de rappeler que cette rencontre a aussi permis de recueillir les préoccupations de ces potentielles bénéficiaires, préoccupations auxquelles le Ministre a apporter des éléments de réponses.
   

RENCONTRE DE LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA MICROFINANCE AVEC LES ACTEURS DES MARCHES DE COTONOU

Dans le but de permettre aux femmes revendeuses des marchés ayant des difficultés d’accès aux microcrédits d’être mieux informées sur les conditions d’octroi et les avantages liés au microcrédit Alafia, Madame Véronique TOGNIFODE MEWANOU, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance a tenu ce vendredi 08 Janvier 2020 à la salle de délibération de la Mairie de Cotonou, une séance d’échange avec les responsables des associations de femmes des marchés de Cotonou.

Entourée de Monsieur Abdou Rafiou BELLO, Directeur Général du Fonds National de la Microfinance et de la Troisième Adjointe au Maire de la ville de Cotonou, la Ministre a indiqué à ces responsables venu(e)s à sa rencontre le rôle important qu’ils ont à jouer dans cette campagne d’information et de sensibilisation.
Elle leur a expliqué qu’en tant que leaders, ces responsables doivent comprendre et expliquer à leur tour aux autres qui manquent de fonds de roulement pour mener des activités génératrices de revenus, les mesures prises par le Gouvernement pour les accompagner.
D’après la Ministre, « Le microcrédit Alafia est une approche rénovée d’octroi de microcrédits mis en œuvre par le Président Patrice TALON pour faciliter la vie aux populations les plus vulnérables ». Elle a indiqué que « les usagers des marchés constituent une cible privilégiée pour ce produit dans le renforcement de leurs activités ».
En réponse à leurs préoccupations, la Ministre a expliqué que le Microcrédit Alafia n’est pas pour les grands commerçants qui brassent de gros montants. Mais plutôt pour des personnes avec des moyens réduits qui ont envie d’accroître leurs activités, sans aucune garantie pour être bancarisées. Ce dispositif très souple avec des conditions très faciles mis en place par le Gouvernement, vient apporter des solutions immédiates à une certaine cible pour vaincre la pauvreté.
Elle a indiqué que les guichets sont ouverts pour les microcrédits auprès des SFD partenaires du FNM et que toute personne désireuse d’avoir du crédit peut se munir de sa pièce d’identité pour s’y rendre.
Mais, a –t-elle insisté, seul le remboursement à bonne date permettra de pérenniser l’opération. C’est pour cela qu’elle a invité les responsables d’Associations de marchés à sensibiliser leurs mandants à cet effet.

 

LANCEMENT OFFICIEL DU CALL CENTER DU MICROCREDIT ALAFIA

La Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance a procédé le mardi 22 décembre 2020, au siège du Fonds National de la Microfinance, au lancement et à la mise en service officielle d’un call center doté d’un numéro vert devant permettre aux populations de mieux s’informer sur le fonctionnement du microcrédit Alafia, en cours d’octroi depuis le 27 octobre 2020. Cet outil dont la mise en service intervient deux mois environ, après le lancement du microcrédit Alafia fait partie du dispositif prévu par le FNM pour faciliter la prise en charge des contraintes liées au produit. Il s’agit du numéro vert 7320 accessible gratuitement à partir des deux réseaux GSM (MTN et MOOV) partout sur toute l’étendue du territoire national. L’engouement remarquable que suscite le produit dans toutes nos contrées depuis son lancement en est une belle illustration.

Selon la Ministre Véronique TOGNIFODE, « le Gouvernement offre l’opportunité aux populations en général et aux bénéficiaires du microcrédit en particulier de remonter leurs difficultés, leurs préoccupations, leurs plaintes et demandes d’information puis d’obtenir en retour une écoute attentive, des réponses précises et des solutions aux problèmes posés ». Elle a invité chaque acteur à jouer convenablement sa partition pour son bon fonctionnement et aussi pour apporter des solutions idoines aux plaintes et préoccupations des bénéficiaires.

 

L’occasion a été également saisie par la Ministre en charge de la Microfinance pour rassurer les potentiels bénéficiaires du Microcrédit Alafia, dont les demandes n’ont pas encore été satisfaites que le Gouvernement a pris des mesures pour améliorer les conditions de mise en œuvre du produit que ce soit au niveau du réseau de distribution des opérateurs de téléphonie mobile que systèmes financiers partenaires.

« Le Microcrédit Alafia représente une innovation majeure dans l’écosystème financier béninois voire africain puisqu’il allie à la fois l’objectif de l’inclusion financière et la promotion des outils de paiement digitaux auprès de nos populations », dira la Ministre pour saluer les efforts que fournit chaque acteur pour sa mise en œuvre effective.

 

APPUIS INSTITUTIONNELS DU FNM A SES SFD PARTENAIRES EN MOTOS ET MATERIELS INFORMATIQUES : plus de 35 millions pour une meilleure inclusion des opérations à la base.

 

Grâce à l’accord de financement signé entre la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) et le Gouvernement béninois en octobre 2015, le Fonds National de la Microfinance (FNM) a bénéficié des ressources substantielles d’un montant de 5 millions USD soit deux milliards cinq cent millions (2 500 000 000) francs CFA pour la mise en œuvre du projet  « Ligne de crédit pour le FNM-phase II » pour le financement des activités génératrices de revenus et des activités agricoles en milieu rural.

C’est au titre de la deuxième composante du projet ‘’Renforcement des capacités’’ que des motos et matériels informatiques ont été acquis pour appuyer les SFD et l’Unité de Gestion du Projet, afin d’assurer un bon suivi des crédits placés pour garantir le retour des fonds.

La cérémonie de ce vendredi 27 novembre 2020, qui consacre la remise desdits appuis institutionnels aux Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) impliqués dans la mise en œuvre de ce projet, s’est tenue dans les locaux du FNM sous la houlette de Madame Natacha KPOTCHAN, Présidente du Conseil d’Administration (PCA) du FNM et Directrice de Cabinet du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASM). Quoique symbolique, cette cérémonie dénote une fois encore de la détermination du Chef de l’Etat à soutenir les acteurs du secteur de la microfinance et de l’engouement des Partenaires Techniques et Financiers à accompagner le Bénin dans le financement des projets de développement.

En effet, la mise en œuvre de cette deuxième composante du projet dédiée au renforcement des capacités des SFD, a permis au FNM d’encourager les meilleurs SFD Partenaires qui ont réalisé de belles performances de remboursement.

Dans son mot, le DG a rappelé la mission du FNM qui est de continuer à la promotion de l’inclusion financière par le renforcement des capacités financières, techniques et opérationnelles de ses SFD Partenaires.

Ouvrant officiellement la cérémonie de remise des motos et matériels informatiques aux SFD, Madame Natacha KPOTCHAN dans son allocution, a adressé au nom du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, ses sincères félicitations à tous les SFD récipiendaires  de ces appuis et les a invité à en faire bon usage. Elle a également exhorté les autres SFD Partenaires sur ledit projet à redoubler d’efforts afin d’atteindre les performances qui sont attendues d’eux.

Au total, trente-deux (32) motos, treize (13) ordinateurs portatifs, dix (10) ordinateurs de bureau et onze (11) imprimantes.

Notons que la ligne de crédit a permis l’exécution de deux interventions à savoir le Micro Crédit aux Plus Pauvres Nouvelle Génération (MCPP-NG) et le Financement des Activités Agricoles en milieu Rural (FAAR).

Les critères d’éligibilité ayant permis la répartition des appuis sont les suivants :

  • MCPP-NG : SFD ayant atteint un taux de remboursement de 80% au moins.
  • FAAR : SFD ayant atteint un taux de remboursement de 90% au moins.

L’application de ces critères a permis d’avoir la répartition suivante par SFD :

SFD Nombre d’équipements reparti par Partenaire
Motos Ordinateurs portatifs Ordinateurs de bureau Imprimantes
Répartition pour le MCPP-NG
CPEC 3 2 2 2
CFAD 5 1 1 1
UNACREP 2 1 1 1
Répartition pour le FAAR
SFD Nombre d’équipements reparti par Partenaire
Motos Ordinateurs portatifs Ordinateurs de bureau Imprimantes
FECECAM 5 2 2 2
FINADEV 1

 

Ladite cérémonie a pris fin par le mot de remerciement du représentant des SFD récipiendaires.